samedi 28 février 2009

"Nettoyage" linguistique à Halle.

L'occupation principale de l'échevin de Halle, Mark Demesmaeker, est la chasse et la traque de la langue française et les belges francophones. Les habitants francophones de Halle représentent environ 30% de la population et notre langue est "strictement interdite à l'administration communale".



Ici, dans un style tortueux, cet imbécile réserve les nouveaux terrains à bâtir uniquement aux flamands. Les francophones seront refoulés. En Wallonie et à Bruxelles cet dispositions anti-flamandes n'existent pas; inutile puisque nous ne sommes pas des frustrés et complexés linguistiques.



La scission BHV est encore revendiquée au nom d'arguments débiles. La réalité est bien simple : la scission signifie que les francophones de la périphérie, leur langue , leur culture et leurs droits n'EXISTENT plus.
Seul remède, étendre Bruxelles afin d'englober les 200.000 habitants francophones de la périphérie et obliger les flamingants à la fermer ou qu'ils aillent s'installer dans le fin fond du Limbourg.

Aucun commentaire: