mardi 26 mai 2009

Exemple de victimisation flamande.


Titre de l'article :

"Les flamands de Halle-Vilvorde sont aussi les dupes des élections européennes"

C'est à croire que les franco-européens sont les ennemis de Flamands éternelles victimes !!!!

Dit is ONS land.


Traduction:
"Ceci est notre pays" "Absolument fiable"

Et voici une nouvelle cochonnerie plantée sur toute la Flandre par le Vlaams Belang et qui fait comprendre que les flamands sont en Flandre et que les autres ne sont pas chez eux. Les autres sont les francophones et le nom de la Belgique est volontairement occulté.
Le "noir jaune rouge" du pays est remplacé par le jaune et le noir.
Et le malheur, c'est que de nombreux flamands tombent dans le piège et ne réfléchissent plus.

NB : OK pour une Flandre frustrée et autonome mais sans Bruxelles et sa périphérie.

Exemple de fascisme flamingant. Document distribué dans les communes flamandes autour de Bruxelles.

Aussi assez de la francisation ?
Signalez avec ce sticker au verso que vous en avez assez des compagnes d'élections francophones dans votre pays. Cette région est flamande et le restera.
Etc ..... d'ordures nauséabondes ...... qui ne méritent pas d'être traduites. Ils sont méprisables et n'ont aucun autre programme que de casser du francophone.


Traduction : "Pas de propagande Francophone svp...... NON".
Le citoyen bon flamand est invité à coller ce sticker sur sa boîte aux lettres. Les avis des francophones n'ont aucune valeur et sont indésirables. Seul le bon flamand est respectable !!!

dimanche 24 mai 2009

L'exode de Bruxellois vers la périphérie flamande se poursuit



La périphérie flamande de la capitale continue à subir une importante migration de familles provenant de Bruxelles. C'est surtout le cas de familles jeunes avec des enfants en bas âge, et de ressortissants non-Belges, selon un récent rapport rédigé par le service d'études du gouvernement flamand et présenté vendredi par les autorités régionales flamandes. Selon ce rapport, les 19 communes flamandes limitrophes de celles de la Région-capitale ont une population toujours plus internationale. Cet accroissement porte à 11% la proportion de population de nationalité étrangère, ce qui correspond au double de la moyenne observée en Région flamande. A défaut de recensement linguistique, concède le rapport, il est difficile de tirer des conclusions sur l'emploi des langues. Mais selon des chiffres de Kind & Gezin, le pendant flamand de l'Office de la naissance et de l'enfance (ONE), seules 4 jeunes familles sur dix parlent le néerlandais à la maison. Trente-quatre pc de ces familles sont francophones. (GFR)

Francophones et Flamands se redisent "oui" symboliquement


Alors que des querelles communautaires agitent la campagne électorale, des couples formés par des Flamands, Wallons et Bruxellois se sont remariés symboliquement ce samedi après-midi sur la Grand-Place de Bruxelles.

Un grande cérémonie de mariage a été célébrée symboliquement samedi après-midi sur la Grand-Place de Bruxelles par l'organisation "Sauvons la Solidarité". Quelque 160 couples mixtes qui se sont mariés "par delà la frontière linguistique ou territoriale" se sont inscrits à cet événement.
Les couples ont été reçus en début d'après-midi par le bourgmestre de Bruxelles, Freddy Thielemans, à l'Hôtel de Ville. Ils ont été ensuite accueillis sur la Grand-Place sous la musique d'une fanfare. Les chanteurs Yves Barbieux du groupe Urban Trad, Jo Lemaire ou encore Kris De Bruyne ont participé à l'événement.
video

Les couples ont renouvelé leurs engagements et se sont vus remettre un souvenir par le bourgmestre de Bruxelles, une œuvre de l'artiste Lebuin Dhaese, symbolisant une Belgique liée par sa frontière linguistique au moyen d'un lacet et où les Régions s'entremêlent.

Les ministres "se soucient plus de leur place que de la Belgique"

"On a fusionné les communes pour plus d'efficacité. On nous parle de l'Europe. Et ici en Belgique, on essaie de tirer des deux côtés une ligne. A quand une carte d'identité flamande et wallonne ? Je ne comprends pas. Que les convocations électorales soient plutôt traduites dans les deux langues", a lancé un habitant flamand de Zellik venu avec son épouse bruxelloise francophone.
Ce couple bilingue, qui a fêté ses 43 ans de mariage, estime que les tensions communautaires belges sont provoquées par un manque de compréhension et de dialogue entre les francophones et les flamands, et par des ministres "qui se soucient plus de leur place que de la Belgique".


Une action soutenue par les syndicats

Cette action était soutenue par les syndicats FGTB et CSC. "Le mariage symbolise pour nous le dialogue entre personnes parlant des langues différentes ou venant de régions ou de pays différents. Le mariage est pour le meilleur comme pour le pire et c'est pourquoi nous avons lancé cette action de solidarité. Il est important de mobiliser les gens car ceux-ci oublient parfois d'où viennent leurs droits. Nous réclamons le maintien en Belgique d'une sécurité sociale efficace et solidaire", a déclaré Guy Tordeur, secrétaire fédéral CSC de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde.
"Les participants ont donné un signal fort au pays mais surtout aux politiciens", a ajouté Hendrik Vermeersch, secrétaire du SETCa (FGTB).


Des tracts de la N-VA

Des couples ont aussi reçu des tracts de jeunes de la N-VA. Ceux-ci ont félicité les participants tout en précisant que la solidarité devait, selon eux, se traduire par un respect mutuel des personnes et des peuples. "On ne peut parler de solidarité lorsqu'un peuple refuse à un autre peuple qu'il prenne son avenir en main", ont estimé les jeunes nationalistes flamands.
La cérémonie s'est clôturée en début de soirée par un bal. La pétition lancée fin 2007 par l'organisation "Sauvons la Solidarité" a déjà réuni quelque 130.000 signatures.


Source : RTLINFO