mercredi 21 juillet 2010

Un ennemi des francophones belges. Pas de cadeaux ....

Espérons que Di Rupo ne vendra pas BHV et 1,2 Mio de francophones aux fascistes du Nord contre un poste de 1er Ministre.

L'ambition personnelle de Di Rupo pourrait nous coûter notre langue, culture et personnalité. Comme disait Brel il y a 35 ans, messieurs les flamingants, je vous interdit d'obliger nos enfants à aboyer le flamand. ET IL AVAIT BIEN RAISON DE LE DIRE.

Aucun commentaire: