mercredi 11 août 2010

Mort de Lagasse.

"Lagasse refusait que Bxl soit mise sous tutelle"

Les dirigeants du FDF ont souligné le rôle visionnaire d'André Lagasse, décédé mercredi. "Il refusait que Bruxelles soit mise sous tutelle et il privilégiait l'unité de la Wallonie et de Bruxelles, si nécessaire au sein d'un Etat francophone capable de faire jeu égal avec l'Etat flamand", écrivent Antoinette Spaak, Georges Clerfayt et Olivier Maingain.

"Au moment où l'avenir de la Belgique est lourdement hypothéqué par le nationalisme flamand, ils veulent, disent-ils, rendre hommage à l'homme de convictions et d'une intégrité intellectuelle et morale remarquable qu'était André Lagasse".

Par sa participation au Rassemblement pour le droit et la liberté du bâtonnier Van Rijn et à la création du FDF, André Lagasse n'a eu de cesse de plaider pour l'affirmation de Bruxelles comme région à part entière et l'unité des Francophones au sein de la Communauté française, rappellent-ils.

Anticiper
"Visionnaire, il appelait les Bruxellois et les Wallons à ne pas subir l'évolution institutionnelle de la Belgique mais à l'anticiper en décidant de leur destin. De la même manière qu'il n'a pas voulu subir le Walen Buiten de Louvain et qu'il a très tôt préconisé l'implantation de l'UCL en terre wallonne, proche de Bruxelles, il refusait que Bruxelles soit mise sous tutelle et il privilégiait l'unité de la Wallonie et de Bruxelles, si nécessaire au sein d'un Etat francophone capable de faire jeu égal avec l'Etat flamand", soulignent encore ces personnalités.

Et de rappeler qu'"à la tête de l'Agglomération bruxelloise dans les années 70 et 80, il a fait face aux incessantes attaques de l'Etat central qui relayait la volonté de la Flandre nationaliste de s'accaparer Bruxelles. Sans la ténacité d'André Lagasse, la Région bruxelloise n'aurait jamais été créée et les Bruxellois ne seraient pas maîtres chez eux".

Valeurs
Mme Spaak et MM. Maingain et Clerfayt insistent aussi sur le fait qu'André Lagasse était "pétri des valeurs essentielles du Siècle des Lumières et de la Révolution française" et "ne pouvait concevoir son engagement politique que dans le respect le plus scrupuleux des libertés fondamentales et de l'Etat de droit".

Ils rappellent enfin qu'il a œuvré de manière déterminante au déploiement des institutions de la Francophonie pour qu'elles soient porteuses du rayonnement de la langue française sur tous les continents, et de solidarités plus justes entre le Nord et le Sud.

Le président du MR, Didier Reynders, a également rendu hommage à la forte personnalité d'André Lagasse. "Avec Jean Gol et Antoinette Spaak, André Lagasse a participé à la création de la Fédération PRL-FDF. A ce moment, j'ai eu l'occasion de partager avec lui son amour pour Bruxelles et son engagement pour un lien fort entre Francophones wallons, bruxellois et au-delà", a notamment déclaré M. Reynders. (belga)
11/08/10 19h28

Aucun commentaire: