mardi 5 octobre 2010

Hypocrisie de Adolph De Wever ........

05 octobre 2010.

Chers lecteurs,

C'est hier que l'Adolphe De Wever a accusé les francophones de Belgique d'être la cause de l'échec de pseudos négociations entre VL et FR !

Simple rappel : les francophones ne demandent rien et les flamingants avancent sans scrupules leurs revendications très nombreuses pour vider financièrement la Belgique en direction de la Flandre.
Ceci fait partie de la stratégie de ces fascistes : vider la Belgique au profit des flamingants, s'emparer de BHV et déclarer l'indépendance du Grand Reich Flamingant.

Les francophones de BHV ne sont que des sous-hommes en Flandre ........ Devinez quoi !!!!!

REFUSER TOUTES DISCUSSIONS (ONBESPREEKBAAR) AVEC CES EXTREMISTES ET FASCISTES EST LA SEULE SOLUTION POUR BHV. ETRE COMME EUX SANS ETATS D'AMES.

Que le NAIN DE JARDIN de FLANDRE retourne à pas de géants en Flandre.

Le Résistant.

1 commentaire:

markjan a dit…

Mon cher ami vous avez parfaitement raison. Tout ce que vous venez d'écrire saute aux yeux de tous les européens sauf hélas des Bruxellois et des "Wallons.
Allez savoir pourquoi? Faudra-t-il une tragédie ultime pour qu'enfin les Bruxellois et les Wallons prennent conscience que pour la Flandre fasciste d'aujourd'hui, il ne sont des "parasites dégénérés qui squattent une terre ( la Belgique et pas seulement Bruxelles) qui doit revenir aux plus forts et aux plus braves (les Flamands bien sûr!). J'aurais pourtant espéré qu'après l'affaire de l'université de Louvain (1425!) les francophones auraient enfin pris conscience de cette pulsion mortifère des Flamands envers le fait Français qu'ils incarnent en Belgique, pulsion de même structure que celle des Nazis envers les Juifs ? Quand les Belges comprendront-ils que face à un Etat qui se camoufle derrière une Belgique de carnaval seul un Etat fort peut opposer la fermeté et la dissuasion nécessaire ? Quand les Belges auront-ils le courage de regarder la réalité en face? Quand ils seront réduit à la mendicité après avoir été totalement dépouillés, violés, humiliés pour finalement être traité comme des apatrides dans leur propre pays?