jeudi 8 novembre 2012

L'obsession antifrancophone de Bourgeois tourne à la folie frustrante.


Les méthodes de Bourgeois

EnvoyerImprimerPDF
COMMUNIQUE DE PRESSE
Cent pages pour promouvoir le flamand en périphérie : jusqu’où ira l’obsession maladive du ministre Bourgeois ?

damien3Une fois de plus le ministre flamand, Geert Bourgeois (N-VA), provoque les francophones de 19 communes de la périphérie et plus spécifiquement leurs futurs conseillers communaux. La réponse est connue, mais est-il responsable de faire éditer en ces temps de crise une brochure de 100 pages pour promouvoir l'utilisation du néerlandais dans ces communes?
 

Tout en encourageant quotidiennement l'apprentissage du néerlandais et de l'anglais auprès de tous les citoyens francophones, le député fédéral et bourgmestre non nommé de Linkebeek, Damien Thiéry, dénonce cette méthode agressive de flamandisation imaginée par le ministre Bourgeois. C'est faire un procès d'intention aux élus francophones que de leur envoyer une brochure encourageant l'apprentissage du néerlandais, sans savoir si ceux-ci ne sont déjà pas bilingues.

Si le bilinguisme permettait à un francophone d'être mieux considéré par les autorités flamandes, les tracasseries communautaires auraient été enterrées... Mais le mal est plus profond, la reflamandisation de la périphérie, à n’importe quel prix, est devenue une véritable obsession maladive pour certains Flamands, le ministre Bourgeois en tête.

Damien Thiéry, député fédéral.

Aucun commentaire: