vendredi 11 janvier 2013

Encore un exemple de fausseté et égoïsme flamingants.


Les FDF défendent la politique wallonne en matière aéroportuaire

Devant l’offensive flamande menée de concert par la Commission flamande des Aéroports et par le vice-premier ministre Alexander De Croo, accusant de concurrence déloyale les aéroports de Charleroi et de Liège par rapport à celui de Zaventem, les FDF wallons rappellent que :
1.       cette analyse repose sur des éléments fallacieux : la redevance d’atterrissage est beaucoup moins onéreuse à Charleroi qu’à Zaventem ; accuser la direction de l’aéroport de Charleroi de bénéficier d’aides de la Région wallonne pour pratiquer du transport aérien low-cost , trahit mal en fait que la Flandre supporte difficilement un succès économique wallon indéniable, ce qui est le cas pour les aéroports wallons.
De surcroît, Easy Jet, compagnie low-cost assez comparable à d’autres, a son siège à Zaventem…
2.      Monsieur De Croo devrait se souvenir que le projet Diabolo, réseau ferroviaire reliant l’aéroport de Zaventem au reste du réseau belge, a été lui intégralement réalisé alors que le raccordement ferroviaire de l’aéroport de Charleroi reste toujours à l’état de projet.
Les FDF wallons encouragent le Gouvernement wallon à poursuivre leur politique de soutien aux aéroports en tant que leviers de développement économique et d’emploi wallon tant au niveau transport passagers que transport de marchandises qu’au niveau d’activités indirectes de sous-traitance dans et autour de l’aéroport.

Monique FELIX,
Vice-présidente wallonne des FDF
Jonathan MARTIN,
Secrétaire général adjoint des FDF pour la Wallonie.
Christophe VERBIST,
Secrétaire de l’Interprovinciale wallonne des FDF.

Aucun commentaire: